Souvent, on me dit en conférence que le zéro déchet c’est difficile. C’est pour cela que j’ai envie de vous prouver le contraire avec 7 trucs pour débuter le zéro déchet. La Semaine québécoise de réduction des déchets s’achève et avec le défi citoyen pour inciter tout un chacun à adopter une nouvelle habitude pour réduire ses déchets. Beaucoup d’idées ont été partagées et j’ai également partagé mes meilleurs trucs faciles et simples à mettre en place au quotidien. Voici une occasion de plus que l’on peut commencer par adopter quelques gestes simples et faciles pour débuter le zéro déchet la maison, même en famille.

Tout d’abord, n’oubliez jamais : un geste à la fois, un déchet en moins à la fois. Déculpabilisez, allez-y à votre rythme. C’est sûrement le meilleur conseil que je peux vous aider. Voici donc 7 astuces pour adopter facilement des gestes zéro déchet dans votre quotidien.

L’idée n’est peut-être pas de les adopter toutes pour commencer ni dans cet ordre précis. Il s’agit vraiment de vous suggérer plusieurs idées pour vous inspirer à poser un premier geste.

1— Apporter un contenant pour un lunch zéro déchet

Cela nous arrive tous de ne pas avoir de lunch prêt à apporter au bureau ou d’avoir envie d’aller chercher quelque chose au restaurant du coin. Cependant, le risque que vous reveniez au bureau avec des serviettes en papier, des ustensiles en plastique et votre plat dans un emballage de styromousse est grand. Pour ne pas vous priver et profiter d’un lunch-restaurant zéro déchet, vous pouvez apporter votre plat pour vous faire servir.

J’en ai toujours un dans mon tiroir ou alors, je prends une assiette dans la cuisine de mon espace de coworking.

Le truc de plus

Demandez au commis au comptoir au moment de passer la commande que vous désirez être servi dans votre plat.

2— Prendre ses viennoiseries (ou son pain) dans un sac en tissu

C’est peut-être le geste que je pense le plus simple et facile. Qu’est-ce qui vous empêcherait de changer vos habitudes lorsque vous allez à la boulangerie? Essayez d’aller chercher vos croissants et pains au chocolat et de vous les faire servir directement dans un sac en tissu. C’est tellement simple et on en ressent même une certaine fierté la première fois qu’on le fait.

Là aussi, spécifiez votre demande au moment avant de vous faire servir. Vous verrez, cela va même susciter très souvent des commentaires positifs et des étonnements des clients autour de vous. Et promis, la prochaine fois qu’à votre boulangerie préférée, vous verrez un client devant vous avec son sac, vous ne pourrez vous empêcher d’esquiver un petit sourire et l’envie de lui lancer un High five!

Le truc de plus

Et si vous n’avez pas de sac, une taie d’oreiller, un sac d’épicerie ou autre feront largement l’affaire. Sinon, j’aime aussi beaucoup les sacs de la compagnie québécoise Dans le sac.

3— Avoir toujours des ustensiles dans son sac

Vous êtes mal pris et vous devez manger quelque chose à emporter et ce n’était pas prévu? Les imprévus sont généralement le moment où nous nous faisons avoir en débutant dans le mode de vie zéro déchet. Soyez prévoyant et ayez toujours un kit d’ustensiles et une petite serviette de table dans votre sac. Cela vous évitera de prendre les ustensiles en plastique ou la serviette de table jetable au restaurant.

Le truc de plus

Mon kit se compose d’une cuillère-fourchette, une paille en inox (pour les sorties avec ma fille), d’une serviette en tissu le tout rangé dans un petit sac en tissu à vrac pour lequel vous retrouverez ici le tutoriel. Ainsi, j’ai également un sac pour des achats imprévus comme un biscuit et les ustensiles ne salissent pas vos autres affaires après utilisation.

7 trucs pour débuter le zéro déchet

4— Acheter en vrac et local

Acheter en vrac est sûrement un des gestes qui aura la plus grande incidence sur votre poubelle. Je l’avoue, depuis que plusieurs épiceries zéro déchet ont ouverte proches de chez moi, mon circuit d’épicerie est devenu ultra facile. Pourtant, vous n’avez pas tous accès à une de ces merveilleuses épiceries près de chez vous. Dans ce cas, privilégiez les circuits courts comme vos marchés et achetez en apportant vos contenants ou sacs. Et pour vous aidez, Cindy de Tendance Radis a lancé le Circuit Zéro Déchet.

Le Circuit Zéro Déchet est point de rassemblement en ligne vous permettant de trouver les commerces qui favorisent et encouragent les démarches du mouvement citoyen zéro déchet au Québec!

Le truc de plus

Si vous avez toujours avec vous un sac en tissu dans votre sacoche, vous ne serez jamais pris au dépourvu pour rapporter vos découvertes gustatives de voyage. Ma fleur de sel — ici sur la photo — a été achetée dans les marais de Guérande lors de nos vacances estivales, directement chez un paludier, directement de ses stocks de sa grande, en vrac et directement dans mon sac.

5— Penser réutilisable au lieu de jetable

Réduire et réutiliser, deux premiers «mantras» de la règle des 5RV — Refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter — sont une des clés du succès. Pensez à réutiliser ce que vous avez déjà avant d’acheter neuf. C’est ainsi que lors que je fais des crêpes, pour graisser ma poêle, j’utilise désormais un petit bout d’une vieille serviette. Je la lave après utilisation et je m’en ressers à chaque fois.

Je réutilise également un ancien bouchon de liège hérité d’une soirée festive pour y attacher ma débarbouillette lavable pour poêle. Fini l’essuie-tout jetable! N’hésitez pas à être créatif avec ce que vous avez déjà.

Le truc de plus

Quand je fais du tri, j’ai toujours une boîte pour les choses en attente, quand je ne suis pas certaine si je veux conserver ou non un objet. Cela me permet des fois d’aller y fouiner pour trouver une 2e utilisation à un objet.

6— Fabriquer son rince-bouche maison

Si vous me suivez, vous savez que la salle de bain est la pièce de la maison qui a été la première à subir intégralement le virage zéro déchet. À défaut de fabriquer mon propre dentifrice, j’ai — avec l’aval de mon dentiste — opté pour une recette maison de rince-bouche maison. Il est extrêmement facile à faire et ultra économique (et il est fait en 5 minutes). Résultat : 9 mois plus tard, je n’ai plus aucun problème de gencives irritées. Avec ma brosse à dent en bambou et mon dentifrice en vrac, c’est un combo parfait pour mes besoins.

Le truc de plus

Les bouteilles en verre de kombucha sont parfaites pour conserver le rince-bouche et l’entreposer dans la salle de bain.

7 trucs pour débuter le zéro déchet

7— Ramener ses contenants non utilisés dans son épicerie de vrac

Vous appliquez peut-être déjà ces petits gestes au quotidien. Il n’empêche que vous avez peut-être certains contenants que vous n’utilisez plus (boîtes à œufs, produits d’entretien, vieux bocaux). Si vous avez une épicerie zéro déchet, il y a toujours une boîte pour les pots esseulés, ceux que nous n’utilisons plus. Vous pourriez les y déposer. Vous faciliterez peut-être le départ d’une démarche zéro déchet d’un visiteur curieux qui pourrait repartir en testant immédiatement, car des pots seraient disponibles. Une belle manière d’aider d’autres personnes de débuter vers ce mode de vie.

Le truc de plus

Je m’approvisionne souvent en œufs directement chez les producteurs et ils sont livrés chez une amie. Je lui ramène toujours mon ancienne boîte que le fermier réutilise. Et si vous incitiez certaines de vos épiceries de quartier à offrir ce service? Il se développe même des boîtes pour les sacs réutilisables que nous avons en trop, mais qui peuvent servir à ceux qui ont oublié les leurs.

Voici donc quelques pistes pour débuter le zéro déchet et commencer à l’intégrer dans votre quotidien. Vous n’êtes pas obligé de commencer par ces gestes ni de les faire dans l’ordre. Peut-être avez-vous débuté par un autre geste?

7 trucs pour débuter le zéro déchet