Parcours Zéro déchet

Les Trappeuses : des cosmétiques zéro déchet

19 août 2017
les Trappeuses

Si vous êtes un lecteur régulier du blogue, vous savez que je suis une grande amatrice des recettes de cosmétiques des Trappeuses et que je teste régulièrement leurs recettes. Celle du déodorant ou du mascara n’ont plus de secret pour moi, je viens même de tester pour la première fois cet été, celle de la crème solaire. Et vous savez quoi, ma peau très blanche et craintive du soleil n’a pas pris un coup de soleil. Il n’y a pas de doute, lorsque je cherche une recette de produit cosmétique, les Trappeuses sont devenues ma référence.

Les Trappeuses + Savonnerie des Diligences = une gamme zéro déchet

La Savonnerie des Diligences, vous en avez aussi entendu parler si vous avez lu mon dossier Vers une salle de bain zéro déchet. C’est la gamme de savons en vrac et fabriqués au Québec sur laquelle j’ai jeté mon dévolu.

Alors, imaginez quand à la fin de l’hiver, Les Trappeuses et la Savonnerie des Diligences ont annoncé le lancement de leur gamme conjointe de produits zéro déchet. Il ne m’en fallait pas plus pour être impatiente de les trouver en magasin. Ce fut sans compter la demande de Marianne, cofondatrice du site Les Trappeuses, si je voulais bien tester quelques-uns des produits de la gamme.

Des produits fabriqués à partir de plantes québécoises

Tous les produits de la Collection sont fabriqués à partir d’ingrédients d’origine végétale (100 % véganes), majoritairement biologique et avec une attention particulière quant à leur provenance locale. Chaque produit souligne le patrimoine naturel d’ici en mettant en vedette des ingrédients indigènes locaux.

Pour être franche, bien au-delà du fait que ces produits sont véganes, ils sont surtout fabriqués à partir de plantes locales et biologiques. Au niveau du conditionnement, l’emphase a été mise sur le zéro déchet. Les savons s’achètent directement en vrac (et sans emballage) dans vos boutiques zéro déchet et les déodorants sont vendus dans des pots de type mason.

La Savonnerie avait déjà mis en vente l’année passée une série de produits zéro déchet avec des contenants consignés. C’était tout naturel que de poursuivre sur cette lancée avec la gamme des Trappeuses.

Parmi les plantes québécoises que l’on retrouve dans ces différents produits, vous aurez ainsi l’occasion de découvrir l’argile grise du Kamouraska, les algues gaspésiennes, le chaga – un champignon des forêts québécoises – ou de retrouver l’épinette noire ou le bleuet.

Une collection à découvrir

Les Trappeuses - Exfoliant chaga

Source : Les Trappeuses

Nous avons passé 5 produits au test familial : l’exfoliant facial au chaga, la boue de bain laurentienne, le déodorant forestier, le savon feu de forêt et le savon aux baies nordiques. Le savon feu de forêt a déconcerté et surpris tout le monde par sa couleur, mais rassurez-vous, il ne laisse aucune trace dans votre douche, mais uniquement une douce odeur d’épinette noire. Promis, juré, pas plus.

Mais il a donné lieu à de belles faces surprises dans la salle de bain lors de la première utilisation. Il a en plus un petit effet légèrement exfoliant. Il est parfait pour les peaux grasses.

Le déodorant forestier est vraiment très efficace. Je craignais que les fragrances de sous-bois et de sapin baumier ne déroutent mon chéri. Finalement, il l’a adopté et adoré. Le déodorant a passé le test de la course à pied et des longues journées d’événement. Quant à l’exfoliant facial chaga, il est très agréable, car avec sa texture, il hydrate en même temps et laisse la peau bien moins sèche.

Il me reste à trouver désormais les proportions idéales pour la boue de bain. Avec les soirées plus courtes de septembre et octobre, je vais avoir l’occasion de trouver son utilisation parfaite. Je pense qu’il faudra que je sois plus généreuse sur son dosage que lors de mes futures essais.

L’association des Trappeuses et de la Savonnerie des Diligences est pour moi simplement parfaite : de la qualité, de la douceur, des odeurs subtiles et du zéro déchet. Je me suis même depuis réapprovisionnée directement en vrac de savon. Et j’ai hâte de tester le shampoing en barre.

Si vous désirez tester ces produits, vous pouvez les trouver en ligne ici et ici.

Recette | Exfoliant corporel aux fleurs et au sucre des Trappeuses

Et comme Les Trappeuses sont généreuses, elles m’ont offert une recette exclusive pour les lecteurs du blogue pour réaliser facilement un gommage corporel aux fleurs et au sucre. Vous pouvez le fabriquer directement et rapidement à partir d’ingrédients de votre garde-manger. S’il vous manque les fleurs séchées, allez faire un tour chez votre herboriste préféré.

Résultats garantis : je suis une adepte des gommages au sucre depuis bien trop longtemps. La petite touche florale fera toute la différence sur votre visage. Bonne cuisine!

Source photo ci-après : Les Trappeuses

Exfoliant au sucre Les Trappeuses

Ingrédients

  • 1/4 tasse de sucre blanc
  • 1 cs de sucre brun
  • 1 cs de fleurs de lavande
  • 1/2 c. à thé d’huile de coco
  • 3 gouttes HE de lavande vraie
  • Facultatif : 1/2 c. à thé de pétales de rose émiettées

Mélanger l’huile essentielle dans l’huile et verser dans le sucre. Bien mélanger pour incorporel l’huile au sucre. Ajouter les fleurs et voilà. Exfolier le corps comme à l’habitude, le sucre et les fleurs délogeront les peaux mortes et laisseront un fini doux et hydraté.

Cet article est écrit à la suite d’un partenariat avec Les Trappeuses, les opinions et les écrits sont uniquement les miens et ne reflètent pas ceux des Trappeuses.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

deux × un =

%d blogueurs aiment cette page :