Recettes & DIY

Comment faire son ménage zéro déchet

20 novembre 2016
ménage zéro déchet

Je vous ai déjà dit comment le vinaigre avait fait une entrée à part entière dans ma vie depuis quelque temps. Encore plus depuis plus que je le trouve en vrac. C’est aujourd’hui un incontournable pour faire un ménage zéro déchet. Je l’utilisais beaucoup plus durant le temps où ma fille a été en couches lavables. C’est un très bon agent de rinçage durant le lavage et il est parfait combiné au bicarbonate de soude pour le décrassage.

Et puis, j’ai découvert son efficacité pour éliminer les odeurs d’un siège auto après qu’une petite fille ait été malade en voiture. Bref, un truc de grand-mère qui m’a définitivement convaincu à simplifier mes habitudes de ménage zéro déchet.

#1 — Se détacher du discours un produit pour chaque usage

Si vous lisez les circulaires ou flânez dans les rayons de pharmacies, vous constaterez vite qu’il existe à peu près autant de produits que d’usage domestique, et ce pour chacune des marques existantes. Vous avez vite fait de remplir vos armoires de produits ménagers qui ne vous servent guère plus qu’une fois par an. Moi, la première, j’ai été de même.

Quand j’ai découvert Maison Écolonet en m’installant à Montréal (et au Québec), j’ai réduit drastiquement le nombre de produits ménager : 1 liquide vaisselle, 1 produit pour le sol, 1 multi-usage pour la salle de bain et la cuisine. Pour le produit pour le sol — le format 1 litre — j’ai fait un remplissage de la bouteille au bout de 5 ans seulement. En choisissant des produits en vrac et concentrés en actif, la formule est d’autant plus économique, car on en utilise moins. Ces gestes furent mes premiers gestes zéro déchet en 2009, sans même avoir mis un mot dessus.

#2 — Choisir du réutilisable

Il est facile de prendre de l’essuie-tout jetable pour essuyer une tâche et ensuite de la jeter. Même si vous utilisez de l’essuie-tout non blanchi qui se composte facilement, c’est toujours un déchet. Et avez-vous pensé à des linges lavables en microfibre? J’en utilise depuis des années. Je pense que j’ai même acheté mes premiers en Grèce dans mon véritable chez-moi de fille autonome en couple.

En avez-vous vraiment utilisés? Parce qu’en plus du fait qu’elles sont réutilisables et qu’elles ont une durée de vie très longue, elles délogent parfaitement les saletés. J’en ai une collection, parce que j’en utilise dans toutes les pièces de la maison.

#3 — Pour récurer sans déchet dans la cuisine

Cette réflexion du réutilisable s’applique également aux éponges. J’en avais trouvé dans un magasin à 1 dollar et j’en ai encore une qui n’est toujours pas usée. Entre temps, j’ai commandé à une amie qui fait du crochet 2 tawashi : des éponges japonaises lavables.

Mais parfois, on cuisine et les plats accrochent. Nous avons récemment remplacé notre vieille brosse en plastique par une qui sera compostable en fin de vie. Elle détache sans abîmer les casseroles ou poêles. On l’utilise même pour gratter légèrement la plaque vitrocéramique après un débordement.

Dans la même veine, nous avons investi dans une brosse pour nettoyer nos bouteilles en verre que nous utilisons toutes les semaines pour le kombucha maison ou acheté en vrac.

Et depuis presque un an, je n’ai plus qu’un produit multi-usage dans la maison : mon mélange aux agrumes à base de vinaigre.

#4 — Ménage zéro déchet : vive le vinaigre et le bicarbonate de soude

Pour ceux qui découvrent le vinaigre, je connais déjà votre remarque : «Mais cela va sentir le vinaigre dans la maison?» Tout d’abord, sachez que l’odeur se dissipe en moins de 5 minutes. Et pour agrémenter son usage, j’ajoute des agrumes. Je fais macérer des écorces d’oranges, pamplemousse, citron ou clémentines dans un pot mason recouvert de vinaigre. Et j’oublie mon pot durant 2 à 3 semaines.

ménage zéro déchet

Une fois c’est prêt (selon votre odorat et goût), je filtre le mélange avec un linge à fromage ou une passoire fine. Le vinaigre récupéré est désormais parfumé. Je le verse dans mon vaporisateur et je complète avec de l’eau. Pour renforcer son pouvoir dégraissant, j’ajoute 1 goutte de liquide vaisselle. Je secoue le tout et c’est prêt pour usage.

Vous pouvez varier les mélanges et même y ajouter des aromates comme quelques branches de thym. J’en ai toujours sur le balcon, alors l’été j’en profite. J’aime beaucoup le citron, et j’en abuse. C’est donc à vous de faire en fonction de vos envies et de mixer les agrumes pour un ménage zéro déchet, parfumé et exempt d’ajouts toxiques. Je viens même de faire un essai avec de vieilles fleurs d’oranger qui trainaient et dont je ne me servirai pas. Alors, elles macèrent et serviront probablement de base à mon prochain nettoyant.

Un conseil, ayez toujours un pot de macération en cours ou une prête pour ne pas vous retrouver mal pris… comme moi il y a 2 semaines quand je suis arrivée à la fin de mon nettoyant. Pour le coup, l’odeur de vinaigre brut était un peu plus forte sans agrume.

#5 — Des solutions économiques

Ce mélange associé au bicarbonate de soude est parfait pour récurer vos pires saletés. On l’utilise pour le nettoyer le four, les vélos, des jouets, des meubles, des comptoirs, des vitres et même de la litière. En plus, son coût de fabrication vaut largement l’achat de produit écologique, même en vrac. Pour environ 1/2 litre de vinaigre à 1 $ + le coût de pelures d’agrumes que vous aurez auparavant dégustés, vous aurez 1 litre de nettoyant pour un ménage zéro déchet et économique.

En adoptant des outils lavables et en diminuant vos besoins en produits d’entretien, le ménage aura une incidence minime dans votre budget. Pour ma part, je n’utilise plus qu’un seul rouleau d’essuie-tout non blanchi et non emballé par 12 mois. Pourquoi? Parce que l’autre jour, quand ma fille a été malade, je n’ai pas eu assez de mon stock de linges ou de serviettes.

Je vous recommande fortement cette recette facile à préparer. Cependant, vous aurez toujours besoin d’un peu d’huile de coude pour une efficacité à toute épreuve.

Vous pourriez aussi aimer

22 Commentaires

  • Répondre Madame Castor 21 novembre 2016 à 07:01

    Nous sommes dans la même démarche ici et adoptons les mêmes gestes. Vive le vinaigre !!!
    Nos routines s’en voient simplifiées, et notre porte monnaie nous dit carrément merci !

  • Répondre DeboBrico 21 novembre 2016 à 08:04

    Nous sommes exactement dans la même démarche à la maison.
    Je me permets de partager un article que j’ai rédigé sur ce sujet: https://debobrico.com/2016/06/27/les-produits-menagers-maison/

  • Répondre prettylittletruth 21 novembre 2016 à 08:23

    Completement d’accord avec toi et dans la meme demarche! Je nettoie ma maison au vinaigre sans le parfumer et ca ne sent pas du tout apres 5 minutes! 🙂

    • Lauraki
      Répondre Lauraki 22 novembre 2016 à 23:06

      Moi j’aime trop l’odeur des agrumes pour m’en passer.

  • Répondre Summer Girl 21 novembre 2016 à 08:40

    Je suis en train de terminer tous les produits ménagers pour les remplacer progressivement par du homemade, merci pour tous ces conseils, l’année 2017 sera l’année du changement chez nous 😉

  • Répondre Isa 21 novembre 2016 à 08:44

    Je n’ai jamais utilisé de lingettes en microfibre, tu t’en sers pour quoi, exactement ?
    Pour le ménage, j’utilise des chutes de vieux vêtements.

    J’en suis au même point que toi ! Il faut juste que je me motive à faire ma poudre pour lave-vaisselle moi-même. Je n’ai jamais été très persévérante pour faire des recettes du genre.
    Je n’ai plus d’éponge pour les surfaces (j’avais acheté des éponges lavables en crochet, un peu comme celles que tu montres, mais plates), mais je n’aime pas utiliser une grosse brosse pour frotter. J’en suis encore à l’éponge grat-grat jetable et j’en ai marre… La recherche d’une alternative est mon gros défi 2016 !

    • Répondre Isa 21 novembre 2016 à 08:47

      Tiens d’ailleurs en relisant, il y a une raison pour laquelle tu n’utilises pas le vinaigre au sol ? Je fais ça depuis que j’ai des rongeurs (8 ans environ) pour des raisons de santé, et j’avoue que niveau propreté, je vois pas la différence avec les autres produits faits pour ça

      • Répondre Isa 21 novembre 2016 à 08:50

        Rho je suis reloue, j’oublie des choses…
        Pour les plans de travail (salle de bain, carreaux de la cuisine, cuisinière, etc), j’utilise une pierre d’argent. Ca coûte pas cher, ça ne s’use presque jamais, et ça doit pas bien être compliqué à faire soi même !
        Ce qui me rend à : vinaigre blanc + huile essentielle pour l’odeur pour sols, toilettes, vitres et surfaces vitrées/ pierre d’argent pour les autres surfaces / liquide vaisselle / produit lave-vaisselle.

        • Lauraki
          Répondre Lauraki 22 novembre 2016 à 23:12

          Des lingettes bien absorbantes avec une texture qui déloge les tâches. Si tu ne les mouilles pas, elles sont parfaites pour la poussière. J’ai testé une fois le produit pour lave-vaisselle, mais pas convaincue surtout quand il faut faire bouillir le vinaigre, là c’est désagréable comme odeur.
          J’utilise le vinaigre pour le sol, mais j’ai encore ma vieille bouteille de produits bio en vrac. Et la pierre d’argent, j’en ai déjà entendu parler, faudrait que j’essaie un jour.

  • Répondre Run the Beauty 21 novembre 2016 à 13:05

    Je découvre tout juste ton blog et je sens que je vais avoir de la lecture pour un petit moment !
    Je suis dans une démarche zéro déchet et même si personnellement j’utilise du vinaigre pour entretenir les surfaces, mes parents continuent d’acheter des produits tout prêts…. Dommage. Mais je me dis qu’au moins je prends les bons réflèxes pour quand j’aurais mon logement à moi. Et puis si je peux leur permettre de faire une petite économie à mon niveau… puisque leurs produits de lavage s’usent moins vite 😉

    En revanche je ne connaissais pas du tout la technique des écorces d’orange à laisser macérer dans le vinaigre ! Je vais m’empresser d’essayer ça.
    Merci.
    Nisrin.

    • Lauraki
      Répondre Lauraki 22 novembre 2016 à 23:21

      Bienvenue! Il faut bien commencer par quelque chose et bravo de te lancer.

  • Répondre Julie de Ecoloree.com 22 novembre 2016 à 03:38

    Super article. Il en faut plus pour que tout le monde se mette aux produits écologiques eu minimalistes. Merci 🙂

    Julie de Ecoloree.com

  • Répondre Andreanne 28 décembre 2016 à 01:54

    Où trouvez-vous les brosses de nettoyage pour la vaisselle? La compagnie allemande ne semble pas avoir de boutique en ligne, et j’aimerais en trouver en magasin.

    • Lauraki
      Répondre Lauraki 30 décembre 2016 à 17:53

      Je les ai trouvé chez Les touilleurs sur Laurier Ouest (à Montréal). Sinon, il y en a aussi chez Loco et j’en ai vu la semaine dernière pour laver les bouteilles (le goupillon) chez Lunch à porter dans le Vieux-Port (Montréal).

  • Répondre Andreanne 28 décembre 2016 à 02:00

    Où achetez-vous vos brosses pour laver la vaisselle? Les trouvez vous en magasin ou en ligne?

  • Répondre Virginie 20 avril 2017 à 11:55

    J’ai cliqué sur le lien pour vos brosse compostable mais, à moins que je ne me trompe, on ne peut les acheter directement, où les prenez-vous?!

  • Laissez un commentaire

    un × trois =

    %d blogueurs aiment cette page :