C’est officiel, la saison estivale est lancée et avec les V.A.C.A.N.C.E.S. Qui dit vacances, dit changement de routine. Si vous suivez mon compte Instagram, vous avez sûrement deviné que je suis en moi-même en vacances. Le zéro déchet en voyage cela va être une première pour moi cet été.

Mes vacances se déroulent en deux étapes cet été. Et cette première semaine au Lac St-Jean m’a permis de me rendre compte de certains éléments qui peuvent ralentir mon zéro déchet en voyage.

Cette première semaine me permet de dresser un bilan des choses faciles et des difficultés que l’on peut rencontrer. Voici donc quelques essentiels pour minimiser certains de vos déchets.

La gourde d’eau

La gourde d’eau est l’accessoire numéro 1 de tout kit zéro déchet et encore plus lorsque nous sommes en vacances. Je suis devenue allergique au fait de devoir acheter de l’eau dans les régions où l’eau est potable. Donc pour éviter de devoir acheter des bouteilles d’eau, pensez à apporter la vôtre. En plus, il est très facile de les faire remplir soit dans des fontaines soit dans un restaurant ou un café. Un petit conseil, pensez à un prendre une thermos pour les enfants, en été, ils boiront plus facilement une eau devenue tiède que chaude.

Et si vous avez un doute pour les pays où l’on pense que l’accès à l’eau potable pose problème, l’entrevue de Béa Johnson sur le blogue de voyage de mon amie Jennifer est très instructive.

Mon bilan : 10/10 – C’est devenue la partie la plus simple pour moi. Même ma fille a sa gourde à elle communément appelée « ma gourde de voyage« .

Des sacs d’épicerie

Vous allez faire forcément des courses pour votre épicerie de vacances. Là aussi, le sac réutilisable est un classique du kit zéro déchet. L’avantage, c’est qu’on en trouve qui ne prennent pas beaucoup de place dans les bagages. Vous pourrez donc les emporter avec vous pour continuer de refuser les sacs en plastique. En plus, ils pourront vous servir pour d’autres usages comme un sac de plage!

Mon bilan : 9/10 – On a oublié une fois de prendre le sac, j’ai donc choisi le sac en papier au lieu du sac en plastique de l’épicerie.

le zéro déchet en voyage

Des ustensiles, des serviettes en tissu et un torchon

Vous allez fort probablement faire des pique-niques durant vos vacances. Au lieu de prendre des serviettes jetables en papier, pensez à apporter 1 ou 2 serviettes en tissu. Notez que des mouchoirs en tissu peuvent aussi faire office de serviettes. J’aime bien aussi avoir un torchon pour envelopper un restant de sandwich ou pour poser sur une table en plein air.

Pour les encas et collation en chemin, j’ai un sac très pratique que l’on m’a offert de la marque Keep Leaf. Il est parfait pour avoir de quoi grignoter en voiture, notamment pour ma presque-4-ans qui est en pleine poussée de croissance et qui a donc toujours faim.

Et pour les crèmes glacées, il suffit simplement de refuser la petite serviette en papier lorsque vous commandez un cornet. Vous ne commandez bien sûr que des cornets, c’est bien meilleur!

Mon bilan : 5/10 – Si je n’avais pas perdu sur le premier arrêt pique-nique mes serviettes en tissu, j’aurais été bonne sur tout le long. J’ai des torchons et des mouchoirs, mais ils n’ont pas été suffisants pour tout le monde durant le séjour. J’ai au moins minimisé en utilisant un mouchoir par pique-nique pour ma fille et moi.

Des sacs à vrac et 1 ou 2 contenants

Prenez quelques sacs à vrac, cela vous permettra d’acheter plus facilement du pain sans emballage dans une boulangerie. Pareil, pour optimiser la place dans vos bagages, servez-vous en comme pochette à sous-vêtements ou bas pour organiser votre valise.

Et si vous êtes wheeling et que vous avez de la place, apportez 1 ou 2 contenants si jamais vous désiriez pousser votre zéro déchet en voyage plus loin. C’est exactement ce que ma pas que copinaute Mélissa a fait lorsqu’elle est allée à San Francisco. Charlotte avait également fait de même lors de son voyage au Mexique.

Mon bilan : 5/10 – J’avais mes sacs à vrac qui ont pu servir, mais pas de contenant cette fois-ci.

Faire son épicerie avec attention

L’épicerie – et les sorties au restaurant – sont le point noir du zéro déchet. En vacances, encore plus. Je suis actuellement près d’un petit village avec une petite épicerie. Je sais que je ne pouvais éviter tous les emballages, mais je peux faire quelques choix comme choisir des fruits et légumes en vrac et non pré-emballés dans du styromousse, choisir des barquettes de fraises du Québec – de préférence – dans un contenant en carton qui peut se composter (car il a été souillé, donc il n’est plus recyclable), choisir des biscuits dans un grand sac et non dans un emballage individuel, etc.

le zéro déchet en voyage

Et si par chance, vous avez des petits commerçants dans votre lieu de villégiature, allez directement y faire vos courses. Vous aurez encore plus de chance d’éviter les emballages.

Mon bilan : 6/10 – Le marché fermier était la veille de notre arrivée à la ferme. Nous avons dû nous contenter d’une épicerie. Alors, oui, j’ai acheté plus emballé qu’à mon habitude, mais je me suis toujours forcé à le minimiser quand je n’avais pas le choix pour un produit.

Et pour aller plus loin : recyclage et compostage

Et ce n’est pas parce que nous ne sommes pas à la maison que les bonnes habitudes de tri s’oublient. Si vous n’avez pas de recyclage là où vous passez vos vacances, vous trouverez bien des poubelles de recyclage dans un village voisin. Et pour le compost, si vous n’êtes pas en camping dans un parc ou dans une zone où les animaux peuvent venir facilement, peut-être que vous pouvez enterrer vos trognons de pommes au pied d’un arbre?

Bien se préparer pour un zéro déchet en voyage

C’est peut-être le point faible de ce premier test pour moi. Je n’ai pas vraiment préparé mon voyage pour trouver des ventes de produits à la ferme. J’aurais sûrement pu trouver une ferme où aller me ravitailler directement. Mais, le séjour n’est pas fini et je n’ai pas dit mon dernier mot, j’ai repéré une fromagerie, je compte bien y aller et faire le test avec un contenant!

Edit : j’en reviens… c’est un échec, tout était emballé et impossible d’en avoir à la coupe. C’était la fin de la journée, je pense que la bataille n’en valait pas la peine, mais j’en ai quand même acheté. #jesuisfaibledevantdufromage

Vous ne pourrez peut-être pas éviter tous les déchets, mais vous pourrez au moins consommer de manière réfléchie. Vous ne changerez pas le monde durant vos vacances. Mais, vous vous poserez les bonnes questions pour être constant par rapport à vos choix. Ainsi, le zéro déchet en voyage sera tout même possible et vous aurez l’esprit libre pour profiter de vos vacances.

zéro déchet en voyage

Comme d’habitude, ne vous donnez pas trop de règles à suivre. Fixez-vous plutôt des objectifs réalisables. Car ne l’oubliez pas, vous êtes aussi en vacances. Nous pouvons consommer de manière responsable, sans être aussi performant que dans notre routine habituelle, surtout quand celle-ci est facilitée comme à Montréal. Mais n’oubliez pas non plus, que de montrer vos pratiques en dehors de votre zone de confort, permettra à d’autres de se poser des questions. C’est comme cela que même en région des épiceries de vrac se développent.

Alors, bonnes vacances et bel été et revenez partager ici vos succès pour un zéro déchet en voyage.