evzones

De mes cinq années et demi, je ne me suis jamais arrêtée une seule fois pour voir la relève de la garde devant la tombe du soldat inconnu, au pied du parlement, Syndagma. Je les avais croisés allant ou revenant de leur relève le long du jardin national, j’avais aperçu de loin, une nuit attendant mon bus pour l’aéroport, par une douce nuit d’été de juin en route pour un retour surprise pour l’anniversaire de mon Papa – d’ailleurs à 4h de matin, l’ambiance était beaucoup plus magique vu qu’il n’y avait aucun spectateur – mais jamais je ne m’étais vraiment arrêtée pour regarder.

Et cette fois-ci, au retour d’une longue balade avec une amie, nous sommes arrivés juste à l’heure pour la relève, alors pour une fois, j’ai fait ma touriste. Et avec une lumière changeante et rasante juste à cet instant, j’ai eu envie de faire des photos. Et comme le thème de l’evzone m’avait aussi un peu inspirée pour l’exposition photo, je me suis pliée à l’exercice !

Au delà du cliché touristique, rappelons que ces jeunes soldats font leur service militaire (18 mois) et qu’ils ont été soigneusement sélectionnés et que pour eux, c’est un véritable honneur que d’être Evzones. La relève a lieu toutes les heures du jour et de la nuit, et à chaque demi heure, ils effectuent une petite rotation et changent de place.