Faire des courses zéro déchet : je vous en ai parlé, je tente maintenant de réduire mes déchets dès l’achat. Je n’en suis pas du tout encore à 100 %, mais j’ai déjà mis plusieurs actions en place. Alors, voici le résultat de mes courses zéro déchet pour le week-end (à Montréal et dans Petite-patrie, bien évidemment car je n’ai pas de voiture).

Suivez-moi alors dans mes essais pour remplir mon panier avec des courses zéro déchet. Et pour débuter, un petit tour à la fruiterie Pousse l’ananas : j’ai volontairement choisi des fruits et légumes en vrac et non, ceux préemballés sauf la coriandre et la salade. J’ai donc déballé directement à la caisse le sac de la salade et styrofoam et le plastique de la coriandre pour le remettre à l’employée qui les a repris. Pour le lait et la viande, je n’ai pas de choix. Je n’ai pas encore cherché du lait en vrac, avouons-le, et ce n’est pas ma priorité. Mais, des amies m’ont mise sur la piste de lait livré à domicile à Montréal ou de lait en bouteille consignée. À suivre donc.

Courses zéro déchet : fromagerie +1

De même pour la viande, quelques fermes dont les Fermes Valens produisent au Québec de la viande biologique, elle est déjà emballé. Par contre, belle surprise pour la fromagerie Beaubien. C’est MA fromagerie de prédilection car elle offre un très beau choix de produits québécois excellentissimes, autant en fromages que charcuterie. Elle offre de la charcuterie biologique du Charlevoix, qui est à date parmi ma préférée. Et j’ai tenté l’expérience d’y aller avec mes contenants et ce fut un sans faute : aucun problème pour les remplir. Un nouveau réflexe à intégrer à nos habitudes lorsque nous allons y faire nos razzias de fromage.

courses zéro déchet

Des petits points d’encouragement dans cette démarche, qui ne le sera pas au final à 100 % – comme je l’ai déjà mentionné – mais qui permettra de modifier consciemment certains gestes. Bon dimanche ! Et vous, comment faites-vous vos courses zéro déchet?

Photo : Sonja Langford via Unsplash