Suivez-moi sur Bloglovin

Je ne suis parfaite … Voilà, c’est dit, c’est redit, j’ai lancé un pavé dans la marre : non, je ne suis pas parfaite. Ce n’est pas un #jeudiconfession, mais presque. Voilà maintenant 1 an que j’ai rouvert mon blogue, que je vous partage mes succès, mais aussi mes erreurs ou mes échecs en matière de zéro déchet.

Au rayon des succès, on peut dire que le volume de notre poubelle a sacrément baissé. On tourne depuis le mois de février à une moyenne de 5 litres pour 2 semaines, ce qui est une diminution importante depuis les 5 derniers mois. Les courses en vrac aident grandement et une attention partagée par tous les membres de la famille, chacun à son niveau, nous permet d’avoir une meilleure gestion en équipe! Et je vous avoue que je ne pensais pas arriver à une telle diminution. D’ailleurs, le pot masson installé dans la salle de bain à titre de poubelle n’est même pas encore rempli au quart à la fin de ce premier trimestre de l’année.

Il y a donc des réussites et des avancées tangibles dans le changement de notre mode de vie, notamment dans la réduction réelle de nos déchets. Et c’est encourageant. Pourtant…

Se donner le droit de ne pas être parfaite

Malgré tout cela, il m’arrive encore régulièrement de faire des exceptions à mon mode de vie et de craquer sur une boîte de biscuits emballés dans du carton et dans du film plastique, le tout dans une barquette en plastique. Parce que parfois, j’ai besoin d’un petit réconfort chocolaté à grignoter dans les bras de mon amoureux quand la journée a été longue. Parce que j’ai décidé que ma santé mentale était plus importante que mes déchets et que si je m’octroyais plutôt le droit de ne rien faire et de passer la fin de journée à jouer avec ma fille ou à nous coller dans le canapé en lisant des histoires, au lieu de préparer le souper, en attendant que notre livreur de plats indiens arrive… et bien, je trouvais cela bien correct. Vous savez quoi? Je trouve cela même très correct. Oui, il y aura plus de déchets cette semaine là, mais nous aurons eu une bulle juste à nous, et cette bulle, c’est juste celle qui est nécessaire pour être tout simplement bien.

Alors oui, j’ai choisi de penser à moi et à ma famille en premier. Ce mode de vie, c’est avant tout des valeurs qui me tiennent à coeur que je tente d’inculquer à ma fille pour lui faire comprendre l’importance de prendre soin de notre Terre, à l’heure où même David Suzuki, à l’aube de ses 80 ans avoue que le mouvement écologiste a échoué quelque part en chemin. Malgré tout cela, je ne veux pas pour ma part échouer dans mon rôle de maman et d’amoureuse. Je veux rester solide pour pouvoir continuer de transmettre mes valeurs à ma fille et lui apprendre que le lâcher prise, c’est sûrement une des plus belles leçons qu’elle m’a apprise.

Alors oui, je ne suis pas parfaite. Je craque sur du chocolat ou des biscuits emballés de temps à autre. Et oui, j’aime de temps en temps déguster un espresso qui a coulé dans des capsules. Et là, je vois vos yeux effarés s’agrandir. Et bien oui, pour le moment, au ratio de capsules consommées dans la semaine versus le prix d’une super machine haut de gamme et le fait que leurs cafés sont bons, et bien, oui nous avons des capsules. Est-ce que cela sera toujours ainsi? Pas forcément, mais pour le moment, nous vivons avec et nous l’assumons pleinement. D’ailleurs, je recycle mes capsules en boutiques et en attendant j’explore des solutions de capsules rechargeables ou compostables. C’est ainsi, je ne suis pas parfaite et je l’assume. L’important, c’est de savoir ce que l’on peut améliorer en le sachant, n’est-ce pas?

Je vous dirais que transmettre ses valeurs c’est important, mais les transmettre en vivant en accord avec nos rythmes de vie c’est le plus important. Je ne le dirais jamais assez, mais prendre soin de soi, c’est sûrement une de ses plus fortes fondations pour vivre ensuite selon ses valeurs. Alors en cette veille de long congés, j’ai juste envie de vous dire de ne pas vous oublier dans les recoins de vos choix de vie. J’en profite aussi pour vous remercie également pour tous vos bons mots d’encouragement que vous m’adressez régulièrement. Merci!

Photo à la une : Pixabay.