C’est la fin de l’été et avec, les étales du marché débordent de petits fruits de saison et de casseaux de tomates italiennes : c’est véritablement LA saison des conserves. C’est un véritable festival au marché Jean-Talon entre les montagnes de tomates italiennes et les étales de bleuets sauvages. Et c’est un régal pour les yeux et pour les papilles.

Je profite chaque été de la fin du mois d’août pour faire le plein de petits fruits que je congèle pour en avoir tout au long de l’hiver pour mes desserts et jus de fruits. Pour les bleuets, les vendeurs reprennent directement les contenants de 1 kg pour les remplir de nouveau; alors, je transverse directement dans mes anciens sacs à couche de voyage en pull : ils sont hermétiques et grand, parfait le temps du trajet pour ramener les bleuets et les congeler.

Voilà comment on peut aussi faire des réserves zéro déchet pour l’hiver. Et ce que vous ne pouvez congeler, je vous invite à en faire des conserves. Il existe des centaines de recettes sur Internet. N’hésitez pas à demander à votre famille, je suis certaine qu’il y a un ou une spécialiste de la conserve qui se fera un plaisir de vous initier. Et il y en a pour tous les goûts.

J’ai donc fait le plein de bleuets, pêches et citron en vrac au marché et je me suis mise à la réalisation de mes confitures préférées. Pour les tomates, cela s’en vient pour la prochaine fin de semaine. Et si vous en préparez assez, vous aurez même des cadeaux prêts à offrir tout au long de l’année!

recettes de conserves

Recette de la confiture bleuet-citron

Pour la confiture de bleuets, après plusieurs essais, voici ma recette adaptée de celle de Vincent le Canneux. J’aime le côté acidulé des bleuets et des zestes de citron.

L’avantage des bleuets achetés en grande quantité au marché, c’est que les marchands récupèrent les emballages (souvent des boites en plastique) pour emballer de nouveaux bleuets. J’ai donc versé directement les 4 kg de bleuets dans mon ancien sac à couches en tissu pull hermétique. Le seul élément avec un peu d’emballage en carton, c’est la pectine. Cependant, il existe des recettes pour fabriquer sa propre pectine à base de trognons de pommes. Notez que vous pourriez faire également des essais avec de l’agar-agar vendu en vrac.

Pour 8 pots de 250 ml
  • 2 1/2 litres (1,2 kg) de bleuets (de préférence du Québec, je choisis les bleuets sauvages du Lac-Saint-Jean)
  • 1/4 de tasse de jus de lime (environ 4 citrons verts) : on utilise la lime qui apportera plus d’acide citrique qu’un citron mûr.
  • les zestes de citron des dits citrons susmentionnés
  • 5 1/2 tasses (1050 g) de sucre
  • 1 boîte de pectine en poudre (les sachets pèsent en général 57 g)
Préparation

Lavez, égouttez les bleuets et placez-les dans une grande casserole. Écrasez-les pour les réduire en purée grossière. Faites les cuire à feu doux avec les zestes de citron, le jus de lime et la pectine. Portez à ébullition et maintenez-la pendant 2 minutes sans cesser de remuer. Ajoutez le sucre et ramenez à ébullition sans toujours cesser de remuer. Maintenez l’ébullition pour 2 minutes. Retirez du feu et écumez (si nécessaire). Mettez en pot en laissant 1/8 de pouce sous le goulot. Stérilisez les conserves avec la méthode à l’eau bouillante durant 12 minutes.


Recette de la confiture pêche-amande-vanille

Voici la recette à partir de laquelle j’ai élaboré l’une de mes recettes préférées de confiture. J’aime l’alliance du croquant de l’amande à la douceur de la pêche. En ce moment, c’est encore la saison des pêches. Je vous recommande de choisir des fruits moches et déjà bien mûrs, vos confitures n’en seront que meilleures.

Pour 8 pots de 250 ml
  • 4 1/2 tasses (environ 7 pêches) de pêches bien mûres pelées, dénoyautées et hachées menu
  • 1 tasse (90 g) d’amandes blanches hachées menue
  • le zeste d’un demi-citron
  • 1/2 tasse (120 ml) de jus de citron (environ le jus de 2 citrons)
  • 1 sachet de pectine (les sachets pèsent en général 57 g)
  • 5 1/2 tasses (1050 g) de sucre
  • 1 gousse de vanille
Préparation

Peler et couper les pêches en conservant le maximum de jus. Mettez-les à cuire doucement dans une casserole avec un 1/4 de tasse d’eau si elle ne sont pas assez juteuses. Cela leur permettra de cuire plus vite. Mettez la gousse de vanille, coupez en 2. Les grains de vanille se mélangeront ainsi aux fruits. Ajoutez les amandes, les zestes, le jus de citron et la pectine. Mélangez le tout et portez à ébullition sans vous arrêter de remuer. Ajouter ensuite le sucre tout en continuant de remuer. Ramener à ébullition et maintenez là durant 1 minute. Retirez la casserole du feu et écumez si nécessaire. Mettez en pot en laissant 1/8 de pouce sous le goulot. Stérilisez les conserves fermées avec la méthode à l’eau bouillante pour 12 minutes.


Recette de la sauce tomate

Je vous préviens, c’est sûrement — avec la préparation du ketchup aux fruits — la plus longue recette à réaliser. Idéalement, je vous conseille de faire ça à plusieurs. D’une, ce sera plus agréable et vous pourrez blaguer, d’échanger les tâches. Ce n’est pas ainsi la même personne qui sera au pelage et épépinage des tomates. Si vous voulez voir le mode opératoire très détaillé, je vous conseille encore une fois la recette de Vincent le Canneux à partir de laquelle je me suis inspirée.

Pour environ 12 pots de 500 ml
  • tomates italiennes (la quantité désirée selon votre motivation et le temps que vous avez à y consacrer)
  • un peu de sel (au goût)
  • des aromates : basilic, ail, coriandre, persil, ciboulette, thym, origan (au goût et selon ce que vous avez)
  • 1 cs de jus de citron par pot de 500 ml
  • un peu de sucre si vous n’aimez pas l’acidité
Préparation

Laver, peler et épépiner les tomates (l’avantage c’est que votre sauce sera moins liquide et donc moins longue à faire réduire). Pour peler plus facilement les tomates, trempez-les 1 minute dans de l’eau bouillante. Coupez-les grossièrement et faites les cuire à feu doux dans un grand chaudron. Laissez mijoter jusqu’à ce que la sauce ait la consistance désirée. Aromatisez avec des herbes selon votre goût. Personnellement, je mets du basilic en grande quantité. Vous pouvez ajouter également des oignons que vous aurez fait réduire séparément. Mettez en pot en laissant 1/8 de pouce sous le goulot. Stérilisez les pots fermés avec la méthode à l’eau bouillante durant 35 minutes.

CONSEILS DE LECTURE
Tutoriel pour coudre facilement vos sacs à vrac.

Bonne dégustation de vos conserves

Voilà, ce n’est pas un blogue de cuisine ici, mais je peux vous garantir que ceux sont les 3 seuls types de conserves que je ne manque jamais à la fin de l’été. J’en fais assez pour pouvoir tenir toute l’année. Et vous, quelles sont vos conserves préférées?

Pour relire cet article plus tard, épinglez-le dans Pinterest!