Mam' Kodak

Ce n’est pas un secret. La photographie, je suis tombée dedans quand j’étais petite. Mon papa a toujours eu un appareil photo à la maison et la codification des albums de famille est rendue au folio numéro 35 (depuis 1973). Autant dire, qu’une bibliothèque complète leur est dédiée chez mes parents. Et puis, très jeune j’ai voulu avoir mon propre appareil (je devais avoir 8 ou 9 ans quand j’ai eu mon premier). Aujourd’hui, je ne vis pas de la photographie. C’est un passe-temps, une passion, ma petite bulle rien qu’à moi que je partage avec d’autres initiés, mais qui me permet de saisir quelques moments de notre vie de famille.

Mais j’ai réellement appris les rudiments de la photo au cours de l’été 2009, lorsque j’attendais les corrections de ce qui était alors le coeur de mon existence, les corrections de 800 pages rédigées dans l’espoir, la douleur, la satisfaction, l’inquiétude, le doute, 800 pages d’un travail universitaire qui m’avait menée à Athènes, au coeur de ma passion d’alors, l’archéologie. J’attendais et l’attente était longue, désespérante, interminable et j’ai eu besoin d’un exutoire. Mon papa m’avait promis de m’offrir un réflexe pour la fin de mon diplôme, j’ai décidé de préserver ma santé mentale et de m’offrir une échappatoire à cette attente et je me suis achetée mon appareil. Et je pense que c’est la meilleure décision que j’ai prise ce samedi matin-là, au détour de la place Omonia, au coeur d’Athènes.

Depuis ce jour de juin 2009, je n’ai plus arrêté un instant. J’ai désormais 4 appareils photo, j’ai découvert la photographie argentique, j’apprends, je persévère, mais pour rien au monde je ne délaisserai cette bulle. Et vous savez-quoi? Cette bulle me permet même de faire des cadeaux zéro déchet à mes amis lors de visites, anniversaires, naissances ou shower. J’ai d’ailleurs mes chères Mélanie et Mapi qui attendaient mon retour de vacances pour que je croque le portrait de leurs adorables bébés respectifs, j’ai Charlie, le grand ami d’Élo qui lui attend son premier cours de photographie qu’il a eut en cadeau pour ses 5 ans. Bref, ma bulle photographique me permet d’être moi, mais aussi de faire plaisir à mes amis.

Alors, je me suis dit que je pourrais aussi faire plaisir à mes lectrices et lecteurs. Pourquoi ne pas partager les trucs, astuces et observations que j’ai pu faire depuis 6 ans et s’adresser notamment à vous, les mamans qui passaient une grande partie de votre congé de maternité avec votre bébé tout neuf. Pourquoi pas apprendre quelques trucs pour améliorer vos photos? Parce qu’on est d’accord, un séance photo de temps en temps, c’est sympa, mais c’est rarement ce jour-là que le petit dernier fait ses premiers pas. Et bien évidemment, vous ne voulez pas manquer l’instant?

J’essaierais de vous donner plusieurs conseils faciles à appliquer avec vos appareils, quel qu’ils soient. Et je suis certaine que ces petits conseils futés de Mam’ Kodak donneront une petite touche de plus à vos photos de famille. Alors, vous embarquez?

Et pour débuter, n’oubliez jamais : faire des photos doit demeurer un plaisir et non une contrainte, autant pour le sujet que pour le photographe. Alors, n’oubliez jamais d’avoir du fun!

© Photo : Laure Caillot.